juillet 29, 2021

7 erreurs de base en karting indoor

 

Peu de sports sont aussi passionnants que le karting. Le karting est toujours un plaisir garanti. Si vous y allez 100 fois, vous êtes sûr de vous amuser à chaque fois. Et le secret de l’excitation est de toujours aller le plus vite possible, ce qui nous est limité dans la vie de tous les jours.

Évidemment, la conduite d’un kart est très différente de celle d’une voiture de route, et certaines erreurs courantes font qu’il est difficile d’atteindre les vitesses élevées. Si vous parvenez à éviter ces pièges, vous pouvez être sûr que vos amis resteront derrière vous. Et si ça ne marche pas, après ces quelques conseils, vous serez en mesure de monter une équipe de course.

1. déplacer vos mains sur le volant

Contrairement à la voiture, le kart a un volant très sensible, donc gardez toujours vos mains sur la position « quinze à trois » dans le sens des aiguilles d’une montre. Ainsi, vous aurez un contrôle plus précis du kart et pourrez corriger plus rapidement les dérapages éventuels.

2. Appuyer sur le frein en douceur

Le frein d’un kart est uniquement sur les roues arrière. En d’autres termes, si vous freinez comme vous le faites avec votre voiture, cela ne fonctionnera pas. La meilleure façon de freiner le kart est de faire le contraire : vous devez appuyer sur la pédale jusqu’à ce qu’elle se bloque presque, puis, en arrivant à l’apex de la courbe, vous enlèverez votre pied petit à petit.

3. Entrer trop tôt dans la courbe

Il y a quelque chose qui arrive souvent, non seulement aux débutants, mais aussi aux plus expérimentés : entrer dans la courbe avant le temps. Si vous vous retrouvez avec une belle échappée en sortie de courbe ou, si vous pensez perdre de la vitesse, essayez de lever un peu le pied avant de tourner et cherchez l’apex (ligne idéale pour le contour de la courbe) un peu plus en avant.  Si vous entrez à droite, vous serez en mesure de faire l’apex plus rapidement, sans vous échapper à la sortie.

4. Oublier d’utiliser toute la piste

Le tracé d’un circuit de course est défini par les lignes blanches et les zèbres. Et vous êtes libre de les utiliser ! Utilisez chaque centimètre de la piste pour aller plus vite. Plus vous pouvez prendre chaque virage rapidement, en utilisant les limites du circuit, plus il sera facile d’atteindre des vitesses plus élevées. Utilisez la plus grande partie possible de la piste

5. Tournez la roue de manière agressive

Dans le karting, la précision est la clé de la vitesse et faire ses mouvements en douceur rend les choses beaucoup plus faciles. De nombreux conducteurs inexpérimentés tournent le volant à fond et finissent souvent par sortir de l’avant – une manœuvre connue sous le nom de sous-virage, alors que le kart comprend qu’il doit aller droit. Lorsque vous tournez le volant du kart, faites-le en douceur et progressivement. Croyez-moi, vous éviterez les surprises. Imaginez que vous avez un verre d’eau dans votre kart et que vous ne pouvez pas le laisser tomber.

6. Ne pas être assez prévoyant

S’asseoir dans un kart pour la première fois peut être étrange. En effet, les karts sont collés au sol, ce qui donne l’impression que tout est beaucoup plus rapide. Les gens « compensent » généralement cette situation en ne regardant que quelques mètres devant eux. En règle générale, regardez toujours une étape en avant de celle où vous vous trouvez. En gros, c’est la même chose que ce que vous faites sur la route. Essayez de voir aussi loin que possible devant vous.

Cela semble idiot, mais cela fait une énorme différence.

7. Essayer de sortir de la piste

La piste de karting peut intimider un peu ceux qui débutent. Et cela s’aggrave lorsque des conducteurs expérimentés commencent à vous dépasser à des vitesses qui ressemblent à celles de la Formule 1. Tout d’abord, rappelez-vous qu’ils ont été dans le métier bien avant vous et qu’il n’y a aucune raison pour que vous ne puissiez pas les suivre, ou même mieux, si vous vous entraînez. En attendant, ignorez les karts rapides qui vous dépassent. Il est beaucoup plus sûr de vous concentrer sur votre propre conduite et de les laisser trouver leur propre chemin. De cette façon, vous serez plus prévisible et plus facile à doubler. De plus, vous serez en mesure de savoir où vous perdez du temps par rapport à eux.

Et si le gars derrière est un pilote de F-1, détendez-vous !

N’oubliez pas : pour être un conducteur rapide, il faut conduire mieux, et non pas plus fort. Essayez donc de contenir votre excitation lorsque vous arrivez sur le circuit et augmentez votre vitesse progressivement. Et surtout, amusez-vous. Il n’est pas nécessaire de devenir un champion de F-1, donc s’amuser est plus important que d’être le meilleur.