juin 25, 2022

Le bon régime alimentaire pour un pilote de kart professionnel

Piloter un kart est sans aucun doute un sport qui demande beaucoup d’énergie, et s’il n’existe pas d’aliment magique qui puisse vous aider à gagner une course, il y a sans aucun doute de nombreux produits qui peuvent fournir à l’organisme l’énergie nécessaire pour vous aider à terminer la compétition de la meilleure façon possible, ainsi que d’autres qui peuvent vous rendre la tâche encore plus difficile.

Quel régime alimentaire pour un pilote de karting

Le régime alimentaire d’un pilote de karting, comme celui de tout autre athlète, doit pouvoir répondre à des demandes énergétiques élevées ainsi qu’aux besoins des processus clés. La suralimentation peut entraîner une foule de problèmes, tant au niveau de notre santé que de nos performances sportives. Nous venons d’écrire un article sur l’importance de la mentalité du conducteur, mais n’oubliez pas que la phrase latine « mens sana in corpore sano » s’applique toujours. Nous comprenons que le fait de commettre de graves erreurs culinaires mettrait invariablement en péril les résultats de mois d’entraînement et de préparation. Notre corps est semblable à un moteur, et si l’on utilise la mauvaise essence, on se retrouve piégé en quelques secondes.

Il est utile de savoir que l’une des erreurs les plus courantes commises avant une course est de jeûner pendant des heures ou, pire encore, de manger juste avant l’extinction des feux, de sorte que l’on doit faire face à la fois aux adversaires et à sa propre digestion. Il est important de garder à l’esprit que cette procédure « prend » beaucoup de sang au reste du corps, en laissant moins pour le cerveau.

Boire beaucoup d’eau

La première règle est de boire beaucoup d’eau, mais d’éviter l’alcool et les boissons sucrées. Avant une course, il est bon de perdre le plus de graisse possible, de suivre un régime pauvre en protéines et de se concentrer sur les glucides complexes. Donc, oui, on peut manger des pâtes, du riz et des pommes de terre. Les fruits et les légumes sont également des sources importantes de glucides, ainsi que de vitamines, de minéraux et de fibres. Des aliments pour lesquels les quantités peuvent donc être légèrement dépassées.

Régime végétarien

De nombreux athlètes (même d’un certain calibre) ont récemment fait part de leur préférence pour un régime végétarien ou même végétalien (excluant les dérivés animaux tels que le fromage et les œufs), et des études spécifiques ont montré qu’il s’agissait de choix absolument durables, même pour les athlètes soumis à un stress physique important, car ils garantissent un apport correct en protéines sans introduire de graisses animales dans l’organisme.

Bien entendu, nous vous recommandons de consulter un expert avant de décider du régime qui vous convient le mieux, car les régimes des athlètes doivent toujours être adaptés à leur programme d’entraînement et à leurs exigences de performance individuelles. Faire les choses soi-même n’est jamais une bonne idée et peut vous égarer.